Accueil > Actualités > Les dernières nouvelles > Lancement des opérations d’épandage aérien de larvicide biologique dans le cadre de la lutte contre les moustiques
Lancement des opérations d’épandage aérien de larvicide biologique dans le cadre de la lutte contre les moustiques

Le Syndicat mixte de l’eau, de l’assainissement collectif, de l’assainissement non collectif, des milieux aquatiques et de la démoustication, prévoit de démarrer les traitements aériens par hélicoptère à compter du lundi 23 mars 2020, dans le cadre de sa compétence démoustication. La réalisation de ces traitements étant jugés comme prioritaires malgré le contexte actuel de crise sanitaire, ils seront bien
maintenus. Le temps estimé de ces traitements est de 2 à 4 jours en fonction des conditions météorologiques.
Ces traitements sont rendus nécessaires suite à une mise en eau des gîtes en janvier, février et début mars. Les services de démoustication ont identifié des populations de larves de moustiques sur une superficie totale d’environ 550 hectares, répartis sur 62 gites larvaires et 38 communes. Parmi ces gîtes, environ 450 à 500 hectares nécessitent, du fait de la présence significative de larves, de faire l’objet d’un traitement. Eu égard à la remontée des eaux de ces derniers jours, il n’est pas improbable que de nouveau gîtes larvaires soient identifiés d’ici le début des traitements.
Les espèces ciblées par ce traitement sont les Aedes rusticus et Aedes cantans, les espèces les plus précoces de la saison et susceptibles de piquer entre début mai et début juin. Les températures anormalement douces de cet hiver ont favorisé le développement des larves, leur traitement est devenu urgent. Des conditions météorologiques défavorables, ou une poursuite de la montée des eaux générant
un retard des travaux pourrait en compromettre l’efficacité.
La réalisation de cette première campagne, même si celle-ci est effectuée dans de bonnes conditions, n’exclut pas la nécessité d’un second passage entre fin avril et mi-juin, en fonction de l’évolution des conditions hydrologiques susceptibles de favoriser l’apparition et le développement d’autres espèces printanières et estivales
Il est important de noter que les traitements effectués par le SDDEA ne visent pas les moustiques qui se développent au sein des points d’eau isolés tels que les pots de fleurs ou les vieux pneus.
Soyez vigilants sur ces points de rétention des eaux favorables au développement de larves d’autres espèces de moustiques tout aussi gênantes.

Bulletin d’information n°1 Campagne démoustication du 01 janvier au 15 mars 2020


Partagez cette info avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Une erreur sur cette page ? Une demande de modifications ? Contactez-nous !